Moniteur d'auto-école : les conditions pour pouvoir exercer ce métier

Pour devenir moniteur d'auto-école, certaines qualités sont requises ainsi qu'un titre d'enseignant professionnel. Envie de savoir quelles sont ces qualités et d'enseigner aux apprentis conducteurs la maîtrise d'un véhicule ainsi que le respect des règles de conduite ? Besoin de plus d'informations sur la manière de décrocher un titre d'enseignant professionnel ? Vous êtes au bon endroit…

Devenir enseignant de la conduite et de la sécurité routière

Pour exercer la fonction de moniteur d'auto-école, il faudra que vous soyez titulaire du titre professionnel d'enseignant de la conduite et de la sécurité routière (ECSR). Pour le décrocher, il suffira que vous suiviez une formation de moniteur auto-école. Rassurez-vous, ce type de formation est accessible sans niveau d'études spécifiques, toutefois, vous devrez avoir 20 ans révolus et posséder un permis B valable depuis deux ans. Pendant votre formation, vous apprendrez notamment à concevoir et animer des séances de formation à la sécurité routière. Vous serez également formé au déroulement des sessions d'apprentissage de conduite de véhicules légers. Si vous le souhaitez, une fois que vous avez obtenu votre ECSR, vous pourrez vous spécialiser avec des certificats complémentaires de spécialisation (CCS). Vous pourrez ainsi devenir moniteur de deux-roues ou encore moniteur de poids lourds.

Votre conduite sur la route se doit donc d'être exemplaire, tant au niveau du respect du Code que de la maîtrise du véhicule, ainsi que de votre attitude personnelle.

Moniteur d'auto-école : les conditions pour pouvoir exercer ce métier

Les qualités requises pour devenir moniteur d'auto-école

En ce qui concerne les qualités requises, il faudra que vous ayez en premier lieu un bon sens de la pédagogie. En effet, votre but est d'enseigner des règles de sécurité sur la route : l'une de vos premières missions sera donc de transmettre votre savoir, et vous devrez également être patient. Lors de l'exercice de vos fonctions, vous aurez affaire à toutes sortes d'élèves : certains comprendront plus vite, alors que d'autres auront plus de mal. Il faudra donc que vous n'ayez aucun problème à devoir répéter encore et encore vos explications. Par ailleurs, vous devrez également à faire face à divers tempéraments au volant : colériques, têtus, ou encore susceptibles ne sont que des exemples. Vous devrez donc savoir adapter votre comportement et réguler les tensions.

N'oubliez pas que ce métier requiert aussi une bonne condition physique, car vous passerez une grande partie de votre temps assis dans une voiture. Votre attention doit être soutenue, vos réflexes optimaux et votre vigilance exemplaire pour écarter tout risque d'accident.

Disposer d'une bonne aisance relationnelle sera tout aussi important. En effet, en tant que moniteur d'auto-école, vous aurez à côtoyer de nombreux types individus. Parmi eux, c'est sûr, certains seront de grands timides et craindront de s'affirmer sur la route. Aussi, pour leur apprendre plus facilement la conduite, à ne pas avoir peur des autres automobilistes et à maîtriser leur véhicule, il faudra que vous vous efforciez de les mettre à l'aise. Bref, vous devrez faire en sorte d'instaurer une relation de confiance entre vous et vos élèves. Il faudra ainsi que vous n'ayez aucun mal à aller vers les autres, sans quoi, vous aurez de grandes difficultés à assurer vos missions.

Enfin, sachez que pour devenir moniteur d'auto-école, il faudra aussi que vous ayez des qualités d'expression. Eh oui, pour enseigner efficacement, rien de tel que d'être capable de captiver l'intérêt de ses élèves, quitte à faire parfois quelques plaisanteries. Outre le fait de savoir attirer l'attention de votre auditoire, vous devrez surtout savoir l'écouter. Effectivement une fois que tous seront à l'aise avec vous, les questions se feront de plus en plus nombreuses.